Une caborde au musée

Publié le 02/07/2017

Le Musée des Maisons comtoises complète sa collection d’édifices ruraux avec l’acquisition d’une petite construction secondaire, particulière au vignoble de Besançon, appelé caborde. Son démontage a eu lieu en 2014 et son remontage au cours de l’année 2015, 2016. Don de la famille Courtois, elle provient des Tilleroyes, Besançon, et date du milieu du 18ème siècle. Cet abri de vigneron se présente sous la forme d’une construction circulaire en pierre sèche, partiellement enterrée. L’édifice sera entouré de plantation de vignes. À l’intérieur, une exposition retrace l’histoire viticole de Besançon au 19ème siècle.

Cet édifice est le témoin d’un patrimoine viticole très présent dans la région avant le phylloxéra. Il est construit sur un terrain calcaire avec des pierres ramassées sur place, chapeautées en encorbellement avec la technique des pierres sèches dans les vignes. La caborde permettait aux hommes de s’y abriter, d’y passer la nuit le cas échéant, de s’épargner ainsi de longues marches, de travailler un maximum d’heures sans tenir compte de la fermeture des portes de la ville et d’effectuer peut-être dès la vendange les premières opérations de vinification. Le remontage effectué par l’Association Patrimoine Insertion 25 et le service technique du musée a duré 20 mois. L’édifice se présentera entouré de plantation de vignes :

  • une vigne historique présentant des ceps anciens présents avant le phylloxéra
  • une vigne présentant les cinq cépages AOC du vignoble jurassien 
  • une troisième partie expérimentable en collaboration avec l’INRA de Montpellier face aux changements climatiques.
Lieu :
25360 NancrayGrand Besançon, Doubs, Franche-Comté
Caborde musée des maisons comtoises