Plan d'accès au musée des maisons comtoises
Attestation d'excellence TripAdvisor
Retrouvez le musée sur Facebook
Retrouvez le musée sur Instagram
Retrouvez le musée sur YouTube
Musée de France agréé par l’État
Musée labellisé Tourisme et Handicaps
Musée labellisé Qualité Tourisme
Traits ondulants

Rechercher

Musée des Maisons comtoises

Festival de caves

Le Musée accueille pour la 6e fois un spectacle dans le cadre du Festival de Caves.

Quand caresse le loup, un texte de Simon Vincent

« C’est plusieurs fois, qu’on meurt. J’aurais voulu être un homme – pour me tenir debout. Mais c’est ailleurs que je me tiens. »

Un homme progresse à travers la montagne et trace une piste dans la neige. Saisi par l’intensité du froid, il ne sait pas ce qui le pousse à avancer, à continuer, lui qui n'avait pas prévu cette excursion – cette incursion, pourrait-on dire – mais il s'enfonce toujours plus loin dans la forêt. Comme unique compagnon : un chien obéissant qui marche dans ses pas. À distance, comme une présence secrète, un loup, seul autre habitant clandestin de ce monde reculé. Un loup, qui va et vient dans le paysage ; qui se montre et disparaît dans le silence et la discrétion que lui impose sa liberté.

C’est à l'enquête que l’écriture donne la place, pour essayer de résoudre le mystère de cet étrange trio, de ses gestes et de ses agissements ; pour essayer de percer le trouble qui étreint les événements. Une enquête tendue, à l’image de ce qui peut saisir dans ce monde inconnu. Un récit à plusieurs voix – on pourrait presque dire « voies » – comme dessinées dans la neige et dans ce qui se passe.

Après Comme je suis terrain vague et Baleine, Simon Vincent continue à envisager – un peu à la manière du regard posé dans un kaléidoscope – la question de l’animal, comme territoire d’emprunts ; de la rencontre comme métamorphose, comme mise en jeu de nouvelles manières d’exister, de se déployer : plus souples, fluctuantes, tout en déformations et en heurts. Une vie qui bifurque et s’exprime en formes diverses ; qui vise l’accueil et tente de célébrer de nouvelles possibilités. Au risque de l'échec ; au risque de la chute.

Mise en scène de Régis Goudot
Costume de Louise Yribarren
En coproduction avec la Cie Mala Noche – Besançon

Renseignements et réservation à festivaldecaves2@gmail.com ou au 06 18 32 53 77.

Lieu :
25360 NancrayGrand Besançon, Doubs, Franche-Comté
Festival de caves